La Fédération du Bâtiment et des TP du département de la Vienne est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment et de travaux publics
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Edito

Cher(e)s adhérent(e)s, Cher(s) collègues,

Le 17 janvier 2018

Chers Collègues, 
 
Quelle joie de vous retrouver dans notre belle maison du Bâtiment pour partager un moment de convivialité.  2017 a été l’année du tournant ou du relèvement de l’activité pour une majorité de nos entreprises.
En disant cela, je n’oublie pas non plus les entrepreneurs et artisans qui ont souffert et qui souffrent encore.
Mais les chiffres positifs sont là. Alors ne boudons pas notre plaisir et regardons 2018 avec un optimisme-realiste. Oui au niveau national, les chiffres sont positifs depuis de nombreux mois déjà avec (+ 4.7 % d’évolution d’activé en volume, + 15.7 % de mises en chantier de logements et + 1.8 % de salariés, intérimaires inclus). 
Et oui dans la Vienne, la tendance s’infléchit favorablement depuis le printemps dernier. Et doucement, l’emploi est impacté. 
Entre le troisième trimestre 2016 et le troisième trimestre 2017, l’emploi direct dans nos entreprises augmente de   +1.76% dans la Vienne. C’est encore peu mais cela commence à traduire un certain mouvement de fond confirmé par les chiffres de l’interim.
Nous retrouvons alors des préoccupations que nous avions oubliées depuis dix ans, à savoir la gestion de nos plannings en surchauffe ainsi que la gestion de l’emploi. 
La gestion de l’emploi est redevenue l’une de nos plus fortes préoccupations :
- Trouver de la main d’œuvre qualifiée est redevenu quasi impossible. 
- Trouver de la main d’œuvre tout court est devenu une gageure.
Que sont devenus les 2 500 salariés que nous avons perdus depuis 2008 ? Parmi les 36 000 demandeurs d’emplois dans la Vienne, n’y aurait-il pas au moins cent volontaires pour s’investir dans nos métiers ?
Pas sûre. C’est pourquoi j’ai demandé à notre fédération de se concentrer sur le sujet et d’activer les acteurs de l’emploi.
Et je remercie les partenaires qui ont su se mobiliser pour nous accompagner :
- L’état avec les services de pôle emploi ;
- Le département avec les services du RSA ;
- Le PRISM
- Et nos amis du Geiq Btp, notre groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification,  qui font un travail remarquable.
Et malgré cela, nous ne croulons pas sous les demandes d’emploi. Alors que faire ? Nous n’avons cependant pas à rougir de nos métiers.
Au contraire ! Nous devons porter fort nos atouts.
Nous devons rappeler que notre secteur innove, se numérise,  voire se robotise. 
Nous devons informer largement que nous employons désormais des GEEK, des datas scientist ou des Bim managers.
Nous devons être acteur de notre attractivité chacun à notre niveau :
- sur l’image de nos métiers
- sur l’image de nos entreprises
- Mais aussi sur l’image et les atouts de nos territoires.
La question ne concerne d’ailleurs pas que le secteur du Bâtiment puisqu’en France, tous secteurs d’activités confondus, près d’une entreprise sur trois n’arrive pas à recruter. 
La problématique est devenue interprofessionnelle, politique et sociale.
Et c’est ensemble que nous devons nous en saisir, pour que ce discours ne soit pas qu’un vœux pieu mais se traduise dans l’intérêt de nos entreprises, de nos artisans et de nos chantiers.

 

Merci. 

Votre Président dévoué, 

Jérôme BEAUJANEAU.

 


Le 17 janvier 2018